Archives de Tag: Survivre en ville

Hommage à David Servan Schreiber

.

« Il irradiait de lui une force tranquille, un amour inconditionnel des êtres humains et un respect indéfectible pour la nature. Il n’a eu de cesse que de partager la science avec le grand public. Il savait être clair, accessible et novateur : ses questionnements sont maintenant devenus des domaines de recherche à part entière. »
Dr Presles


.
* * *

Mon hommage à David
qui a beaucoup œuvré pour nous tous et fait évoluer les mentalités.
Malade depuis 1992, il avait rechuté en Juin 2010, c’est alors qu’il écrivit son 3° livre :
« On peut se dire au revoir plusieurs fois. »
Écoutez son frère sur RTL (vidéo d’archive) :
(http://radio.rtl.fr/player.html)
http://www.rtl.fr/actualites/vie-pratique/sante/article/le-neuropsychiatre-david-servan-schreiber-est-mort-7705400332
.
http://www.tsr.ch/info/monde/3288422-le-neuropsychiatre-david-servan-schreiber-est-mort.html
.
http://www.lemonde.fr/carnet/article/2011/07/25/le-neuropsychiatre-david-servan-schreiber-est-mort_1552415_3382.html

* * *

.
Son combat :
http://www.cles.com/dossiers-thematiques/ecologie-globale/vivre-autrement-pour-donner-du/article/se-soigner-autrement-les-7-1
Son blog :
http://www.guerir.org/Members/david_servan_schreiber/anticancer-1
Son site :
http://www.guerir.org/
.
Point de vue :
http://www.lemonde.fr/idees/article/2009/11/05/une-vision-radicalement-nouvelle-du-cancer-par-david-servan-schreiber_1263122_3232.html#ens_id=1552429
Extrait :
la reconnaissance par la communauté scientifique et médicale internationale que les facteurs de terrain peuvent jouer un rôle majeur dans la progression, voire l’élimination, du cancer est une avancée majeure.
.
Thea Tlsty, professeure d’histologie et spécialiste de biologie cellulaire du cancer à l’université de Californie de San Francisco rappelle qu’à partir de la cinquantaine, et plus encore au-delà, presque tout le monde est porteur de cellules cancéreuses et précancéreuses. « La vraie question à se poser », dit la Pre Tlsty au New York Times, « ce n’est pas tant pourquoi est-ce qu’on développe un cancer, mais plutôt qu’est-ce qui fait qu’on n’en développe pas ? »
.
Point de vue :
http://www.lemonde.fr/idees/article/2008/10/07/arretons-l-epidemie-de-cancer-par-david-servan-schreiber_1104156_3232.html#ens_id=1552429
Extrait :
La plupart des gens continuent de voir le cancer comme une sorte de roulette russe génétique, alors qu’il n’en est rien. Face au cancer, nous devons certes éviter de donner de faux espoir, mais nous devons lutter encore plus énergiquement contre le faux désespoir.
.
Les 4 règles préventives de David :
http://www.cles.com/dossiers-thematiques/santes-alternatives/prevenir-vaut-mieux-que-guerir/article/les-4-regles-preventives-de-david
Guérir (2003) et Anticancer (2007)
Guérir, paru en 2003, s’attaque à la dépression, au stress et à l’anxiété, qu’on peut combattre par des approches naturelles, « sans médicaments ni psychanalyse ». Anticancer : prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles va plus loin, en s’attaquant à la maladie qui cause le plus de morts dans le monde entier.
« Prévenir, lutter et mieux vivre avec ses défenses naturelles »
Extrait :
L’histoire commence comme un roman. À l’époque, DSS, fils aîné de JJSS, fondateur de L’Express, est un brillant et, dit-il, assez arrogant neuropsychiatre de 32 ans qui, avec deux autres cracks, fait des étincelles au CHU de Pittsburgh, aux Etats-Unis, en explorant le cortex préfrontal sous IRM, la nouvelle machine à visualiser les activités du cerveau. Un soir, un étudiant manquant à l’appel, c’est David qui prend la place du cobaye. Stupeur et malédiction : on découvre une tumeur de la taille d’une noix dans le cerveau du chercheur ! En quelques heures, sa vie bascule. Sidéré, il va inexorablement glisser du statut de fringuant chercheur en grande forme (capitaine de son équipe de squash) à celui, très gris, des malades – dont il découvre soudain qu’en fait, il ne les avait jamais vraiment regardés, ni a fortiori écoutés. Chute libre.
.
Très vite cependant, sa voix intérieure, qu’il découvre, le conjure d’accepter et de refuser le vertige. Il n’en revient pas, mais ça marche : le monde ne s’écroule pas. Il faut dire qu’il a de la chance : à cette époque, après un divorce dur, il vit un amour fulgurant avec une jeune Russe qui, non seulement, ne le laisse pas tomber, mais va accepter de l’épouser et de lui faire un enfant, alors même que la chimiothérapie l’aura rendu chauve et qu’une énorme cicatrice lui zébrera le crâne.
.
Car, sans tarder, DSS a évidemment cherché les meilleurs cancérologues et chirurgiens du pays. Sur ce plan, il ne changera pas (même s’il opte pour les plus humains plutôt que pour les plus techniques) : il est « impensable » de se passer du prodigieux arsenal de la médecine moderne, chimio et radiothérapies, etc. Mais il ajoute aussitôt qu’il est tout aussi « déraisonnable » de s’en contenter et d’occulter, comme le font trop de patrons de médecine, des centaines de recherches prouvant désormais de façon incontestable que l’essentiel de la bataille se joue sur le « terrain ».
.
…/…
.
NK – ou natural killers. Ces globules blancs géniaux, que nous portons tous en nous, s’avèrent d’irremplaçables chasseurs de cellules cancéreuses : se collant à elles, ils les perforent, à l’aide de leurs « seringues de perforine », puis leur injectent des granzymes, le pire des poisons, qui les élimine.
.
Que faut-il faire pour avoir des NK costauds ? 1°) Bien les nourrir ; 2°) Savoir gérer ses émotions négatives. Nous allons revenir sur ces deux points, car le message essentiel est là, mais d’abord, présentons nos deux autres armes intérieures contre les « hordes sauvages incontrôlables » des cellules cancéreuses : le blocage des mécanismes inflammatoires et l’arrêt de l’approvisionnement sanguin des tumeurs.
.
Mon billet archive sur Free

Merci David, nous ne t’oublierons pas.


.

Nous sommes nombreux à être très touchés par David :
– L’hommage de Michel Montel :
…/… Bernard Giraudeau avait sur son site (la maison du cancer) dénoncé le manque de moyen « les infirmières qui courent de chambre en chambre »
Bernard, David et les autres sont des « frères », cette maladie n’est pas pour moi inconnue …
je la connais bien …
A ces femmes et à ces hommes qui ont le courage de lutter,
de dénoncer, d’aider MERCI, UN GRAND MERCI.
.
Sur viadéo avec Marie Pierre Charneau qui cite :
Refuser la passivité.
Jusqu’au bout et malgré la récidive, il défendra son programme et ses valeurs : « Ma rechute entame-t-elle la crédibilité de la méthode anticancer ? Je réponds catégoriquement que non ». Les preuves présentées dans « Anticancer » « ne sont pas fondées sur mon expérience personnelle mais sur la littérature scientifique », précisait-il. Quant aux valeurs, « je suis très fier d’avoir contribué à faire avancer cette idée dans mon domaine, la médecine – même s’il reste du chemin à faire », confiait-il. Le 2 juillet dernier, il lançait sur son blog un dernier message : « Malgré toute sa technicité, la médecine conventionnelle ne suffira pas à éteindre cet incendie. C’est à chacun de se prendre en main pour changer de style de vie. »
.
David Servan-Schreiber sera inhumé jeudi « dans l’intimité familiale » à Veulettes-sur-mer (Seine Maritime). Sa famille précise que des dons peuvent être adressés à l’Institut Curie.
.
Le quotidien du médecin
– Très beau texte de Thierry Janssen, sa lettre d’adieu à David
– Et je termine par Jacques Salomé
David tu as réussi !

Je vous propose, en continuité,
cette émission de 2 h (117 mn) d’ « Ici et Maintenant »,
très instructive pour notre survie, avec Jane Allègre ;
Médecin aux pieds nus,
elle nous détaille son livre « Survivre en ville, quand tout s’arrête » :
http://rimsave.com/?s=survivre%2Ben%2Bville
Jade Allègre- Association L’Homme et l’Argile -41, rue Chapon 75003 Paris
http://lhomme.et.largile.free.fr/
A 111 mn de la vidéo, Jade indique le D° Tal Schaller, le voici :
http://www.santeglobale.info/tal/index.php

* * *


& ce livre présenté par « Guérir » et par une vidéo de Guy Corneau :
Dialoguer avec ses cellules pour guérir
Présentation de la vidéo :
www.guerir.org/magazine/Dialoguer-avec-ses-cellules-pour-guerir
Lien site & Vidéo :
www.toslog.com/guycorneau/59/video/bloc

* * *
Nouvel hommage ce 31 Juillet 2011 :
Lettre ouvert à David
…/…
« J’ai vraiment cru que manger comme il fallait – du curcuma, des oignons…- m’autorisait à être moins vigilant sur le stress dans ma vie.
Je pensais que quinze minutes de yoga et de méditation tous les matins suffisaient.
Mais cela ne contrebalance pas le fait que parcourir trois villes européennes dans la même journée, avec une conférence à chaque fois, c’était trop »
(In Le Nouvel Observateur, 16 Juin 2011, p.95).
Il aurait pu choisir de s’occuper de lui… mais il s’est occupé de nous.
Pas sûr que sa vocation l’obligeait à aller si loin.

.

Son interview – Nouvel Obs du 16 Juin 2011
– 1 – http://www.artmony.biz/t3994-david-servan-schreiber
– 2 – nouvelobs/un-extrait-du-livre-testament-de-david-servan-schreiber-la-lecon-de-courage
– 3 – et le magasine Clé :
Vidéo interview du 25 Nov. 2010

.


« J’aime beaucoup l’idée selon laquelle avant de naître nous existons déjà sous forme de potentiel dans l’immensité de l’Univers.
Une naissance est alors la convergence d’un potentiel encore informe en une forme incarnée qui se développe et se précise selon l’élan de son départ.
Lorsque l’on meurt, quelque chose de nous retourne ensuite à cet état de potentiel. »
David Servan-Schreiber

.